Avec une assurance vie, vous économisez des impôts.

Les assurances vie offrent des avantages fiscaux intéressants, aussi bien pour la prévoyance libre que pour la prévoyance liée.

Leur imposition est particulièrement complexe puisqu’elle varie en fonction des cantons et que la Confédération applique pour sa part un système qui lui est propre.
Des efforts sont néanmoins déployés pour harmoniser l’imposition des assurances vie par la Confédération et les cantons.
Le 3ème pilier ne sert pas qu’à préparer à la retraite !  Il est possible de l’utiliser dans le cadre d’une accession à la propriété. Le 3ème pilier lié 3a est particulièrement concerné par ce montage financier.
La souscription d’une assurance 3ème piler B (libre) par exemple est proposée à toute personne, habitant en Suisse ou à l’étranger, salariée ou non. Le montant des primes est libre, aucune limite n’est imposée.

L’avantage est de pouvoir planifier des versements de capitaux à n’importe quel moment. Cette méthode apporte plus de liberté pour utiliser les prestations comme fonds propres afin d’acquérir un bien mobilier ou immobilier.

La 3ème pilier B offre la possibilité de prêt sur police. Ces prêts sont accordés, par la compagnie d’assurance ayant émis le contrat. Le taux d’intérêt est bien moins important que sur d’autres institutions de crédit. Il est également possible de ne pas payer les intérêts.
La solution du 3ème pilier est adaptée pour se protéger des risques financiers tout en épargnant. Les assurances vie indiquent le nom de la ou des personnes qui recevront la prestation convenue au décès de l’assuré.
Comme les bénéficiaires ne sont pas nécessairement les héritiers légaux, il est tout à fait possible de conclure une assurance vie en faveur de son concubin. Au décès, le bénéficiaire peut exiger le versement du capital directement auprès de l’assurance.